Tourisme Gaspésie compte plus de 700 membres. Depuis 1978, sa mission est de positionner la région comme une destination touristique majeure afin de donner un coup de pouce économique à l’industrie.

La province canadienne du Québec abrite la grande péninsule de la Gaspésie (Peninsule de la Gaspesie). Son territoire est couvert de chaînes de montagnes, de forêts denses et de rivières profondes où l’on trouve des saumons.

Les visiteurs viennent ici pour découvrir le mode de vie traditionnel des premiers habitants ainsi que l’isolement et la splendeur de la nature.

Tourisme Gaspésie veut rajeunir son image

Tourisme Gaspésie

Tourisme Gaspésie continue sur sa lancée afin de projeter une image originale de la région et rajeunir son image de marque.

L’an dernier, environ 28 000 touristes avaient pris la direction de la péninsule gaspésienne pendant l’hiver, engendrant des retombées économiques de pas moins de 40 millions de dollars. « C’est un chiffre impressionnant, remarque la directrice marketing Stéphanie Thibaud. Mais quand on s’assied  et qu’on y pense, avec les motoneigistes par exemple qui sillonnent la Gaspésie plusieurs journées, en groupe, et qui dépensent dans les restaurants et les hôtels, ça monte vite. C’est d’ailleurs un marché à développer. »

Tourisme Gaspé est d’ailleurs passé de la parole aux actes en visitant plusieurs salons de la motoneige. Elle a aussi investi 85 000$ sur une campagne multiplateformes amalgamant les placements web diversifiés, les imprimés et les réseaux sociaux. Journalistes et blogueurs ont également rencontré des représentants d’entreprises gaspésiennes offrant des activités d’hiver au pub Pit Caribou de Montréal.

Percé Rock
Percé Rock

PublicitĂ

La Gaspésie a un fort potentiel de développement Stéphanie Thibaud, directrice marketing de Tourisme Gaspésie

Le tour de la Gaspésie en 5 étapes

Cadeau original

Et pour continuer à jouer la carte d’une Gaspésie jeune, dynamique et trippante, un Vox Pop dans les rues du centre-ville a permis aux passants de tester leurs connaissances de la région. En cadeau, ils ont reçu une paire de bas de laine sur laquelle a été imprimé les mots Gaspésie et le hashtag #MoiJeLaConnais.

« Ça fait partie de la stratégie pour véhiculer une image plus jeune, plus dynamique et plus accessible. On le fait différemment avec l’humour. On se rend compte aussi que les gens ne connaissent pas notre destination  pour la période hivernale. En fait on espère que la région devienne une destination quatre saisons », analyse Stéphanie Thibaud.

Et pourtant, avec ses 3 000 km de sentiers de motoneige entretenus et balisés, le meilleur ski hors-piste à l’Est des Rocheuses, des accumulations de neige qui n’ont rien à envier à personne, des événements réputés tels que la TDLG, des centaines de kilomètres de sentiers de raquette et de ski de fond – dont ceux du parc national de la Gaspésie et au Géoparc de Percé – et plusieurs stations de ski, la région n’est pas en reste et pourrait accueillir des milliers de touristes de plus. Mais pour l’instant, ne manque plus que ceux-ci enfilent leurs bas de laine de la Gaspésie et viennent découvrir ce décor enchanteur encore trop peu exploré en hiver.

« Avec ses 4 mètres de neige annuellement, la Gaspésie a un fort potentiel de développement. Jumelé à son offre d’activités trippantes, elle est une destination parfaite pour en profiter. Il est important de la faire connaître particulièrement auprès des milléniaux », conclut la directrice marketing de Tourisme Gaspésie.

Les fous de Bassan
Las mejores rutas en Parc

Qualité Tourisme Gaspésie (QTG)

La Corporation de gestion des rivières Matapédia et Patapédia fait désormais partie des entreprises certifiées Qualité Tourisme Gaspésie (QTG).

Cette démarche de la Corporation se traduit par des pratiques de gestion qui répondent aux critères de la Charte QTG. Ces exigences touchent notamment la qualité du service à la clientèle et de la gestion des ressources humaines, les pratiques modèles en matière de développement durable et la promotion des produits régionaux.

Endroits à voir, façons de se promener et expériences emblématiques

Parc national Forillon

Nation Micmac de Gespeg

Plage Haldimand

Fort Peninsula

Promenade Jacques Cartier

Manoir Le Boutillier

Tourisme Baie-des-Chaleurs

Dans la Baie-des-Chaleurs, quelque 208 entreprises œuvrent dans le secteur touristique, employant environ 1650 personnes. Troisième secteur économique en importance en Gaspésie, le tourisme amène des retombées économiques de 224 M$.

Tourisme Baie-des-Chaleurs avait pour mission de faire la promotion de la région, notamment à travers son site web, qui a reçu 29 000 visites au cours de la dernière année, une carte touristique publiée en 20 000 exemplaires, la certification du Club des plus belles baies du monde et des publications ponctuelles dans divers médias. Parmi 208 entreprises dans le secteur touristique dans la région, 68 sont actuellement membres de TBDC.

Pointe-a-la-Renommee
Pointe-à-la-Renommée Lighthouse

Cinq musées de la Gaspésie

Cinq musées de la Gaspésie – regroupés sous les nom des 5M – se sont alliés pour mettre sur pied une nouvelle expérience historique autour de tableaux vivants.

Le Manoir Le Boutillier (L’Anse-au-Griffon, Gaspé), le Site historique du Banc-de-Pêche-de-Paspébiac, le Parc du Bourg de Pabos, le Musée acadien du Québec (Bonaventure) et le Musée de la Gaspésie (Gaspé) ont ainsi chacun redonné vie à un personnage historique marquant de leur secteur. Des acteurs ont revêtu les habits d’autrefois et repris les parlures d’antan pour mettre sur pellicule les discussions qui auraient pu avoir lieu entre les protagonistes, bien que ceux-ci soient issus d’époques différentes.

Le résultat est livré via des tableaux numériques où le visiteur peut assister à la discussion, revisitant ainsi des moments charnières de l’histoire gaspésienne sous un angle différent. Par exemple, Marguerite Bujold, fière représentante de la culture acadienne, se moquera gentiment de la supposée arrivée en Inde de Jacques Cartier. Les autres convives lui rappelleront dans le même ton qu’avant lui, les Amérindiens étaient déjà sur place depuis belle lurette, ce à quoi répondra évidemment l’explorateur du haut de sa verve française.

Parc national Forillon

« Avec des acteurs qui incarnent les personnages, c’est beaucoup plus facile à recevoir et à comprendre spontanément, explique Jeannot Bourdages, archiviste et chargé de projet au Musée de la Gaspésie. C’est très solide au plan historique – on a fait toutes nos vérifications – mais en même temps on emprunte un peu à la fiction pour avoir un scénario qui coule bien. En mettant ensemble les cinq personnages, on a une belle représentativité de l’histoire de la Gaspésie. »

Cinq personnages

Chaque musée mettra ainsi l’accent sur son propre personnage, incitant tout un chacun à faire le voyage dans les institutions de la Gaspésie. Les visiteurs pourront ainsi croiser Jacques Cartier, Marguerite Bujold, John Le Boutillier, Pierre Nadon ou encore Charles Robin, en en apprenant davantage sur l’un et l’autre à chaque visite.

« Ce sont cinq films vraiment différents. Ils ont leur personnalité. Ça va avec le personnage. Dans le cas de l’Acadienne Marguerite Bujold par exemple, c’est le récit des réfugiés de la déportation qui ont fondé Bonaventure, Carleton et diverses paroisses », ajoute Jeannot Bourdages.

Par cette collaboration, les 5M veulent faire rayonner davantage l’histoire régionale et le patrimoine péninsulaire en apportant un vent de fraîcheur au traditionnel tour de la Gaspésie.

Cinq musées, cinq personnages