Un troisième roman pour Odette Minville

Un troisième roman pour Odette Minville

L’écrivaine gaspésienne Odette Minville nous offre un roman qui colle cruellement à l’actualité :

celle de l’adolescence, des gangs de rue, de la drogue et de la prostitution.

Celle qui nous a offert le fameux livre Le curé d’Anjou publié en 2011 chez Fides et La fille-mère et le soldat, 2013 nous offre maintenant Julie Droguée et prostituée malgré elle.

La vie de la petite Julie, à peine âgée de trois ans, bascule le jour où sa mère meurt dans un accident de la route. Commence alors pour elle une longue descente aux enfers.

Entre une grand-mère pleine de bonne volonté, mais complètement dépassée, et un père absent qui peine à se remettre d’une sévère dépression, le milieu familial sur lequel elle aurait dû pouvoir compter s’effrite peu à peu.

Fragilisée, elle subit abus et harcèlements avant de tomber, à l’adolescence, dans le piège d’un gang de rue. Droguée et soumise aux pires sévices de la prostitution, cette jeune fille, pourtant si douée et intelligente, voit son avenir comme étant sans issue. Une jeune fille qui ressemble à bien d’autres adolescentes que l’on connaît, que l’on côtoie…

Après deux romans historiques à succès, Odette Mainville nous offre cette fois un roman tragique ancré dans le monde d’aujourd’hui. Avec ce récit réaliste et d’une grande sensibilité, l’auteure atteint droit au cœur toutes les générations de lecteurs.

Odette Mainville est professeure retraitée de la Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Montréal.