Tout un spectacle pascal à l’église de Nouvelle

Tout un spectacle pascal à l’église de Nouvelle

Voici les membres de cette belle chorale : Annabelle Landry, Mona Parent, Judy McBrearty, Perle Gallant-Germain, Sylvie Guité, Janine Leclerc et Julianne Parent. Assis à l’avant : Christian Landry, Vincent Parent, Kevin Parent et Norman Parent.

Crédit photo : Alain Lavoie

Plusieurs artistes, chanteurs et chanteuses du secteur Nouvelle/Miguasha ont uni leur talent, le temps d’un spectacle, le dimanche de Pâques, pour une cause bien simple, soit celle d’appuyer les rénovations à l’église de Nouvelle.

« C’est une levée de fonds pour l’église, pour réparer la façade et le clocher » de l’église explique l’auteur compositeur et interprète gaspésien, Kevin Parent, l’organisateur de ce spectacle en compagnie de la Fabrique de la paroisse.

Ce spectacle de Pâques coïncidait également avec l’anniversaire de naissance du grand-père de Kevin, M. Aldéric Parent, qui soulignait ses 102 ans et qui était présent à cette représentation devant près de 500 personnes.

Au cours du spectacle, les excellents choristes et Kevin ont interprété des « classiques » de la chanson comme : « Ma Gaspésie » de Kevin Parent, « Perce les nuages », « Blowind in the wind » de Bob Dylan, « Amazing Grace », « Will the Circle be Unbroken » (chanson préférée d’Aldéric Parent), « Au bord du lac Bijou » de Zacharie Richard, « Alléluia » de Cohen, etc.

Plusieurs centaines de paroissiens ont assisté à cet excellent spectacle mettant en vedette la chorale citoyenne qui entourait le chanteur Kevin Parent.

Mais ce but fort important n’est pas le seul, ajoute le chanteur : « C’était aussi une excuse pour ramener des membres originaux de la chorale anglophone qui existait à une certaine époque, ici à Nouvelle. À cette époque, il y avait deux messes le dimanche, une première à 9 h et la seconde à 10 h 30. Celle de 9 h était la messe anglophone. Donc, Vincent, Normand, Mona, Judy faisaient partie du noyau de cette chorale anglophone. Plus de la moitié des chansons d’aujourd’hui sont des tounes qu’ils interprétaient quand j’étais petit. »

Le créateur de Pigeon d’argile raconte aussi qu’il voulait se payer un petit concert pour réentendre toutes ces belles chansons d’une certaine époque. « Je voulais me payer le trip de réentendre ça. Eux, ça leur fait plaisir. Il fallait donc organiser tout ça. C’était aussi une belle excuse de bénévolat pour notre église qui a besoin de notre aide. Ce geste va au-delà de la religion. C’est [dans] un esprit communautaire afin que les gens se voient ailleurs qu’au dépanneur et à l’épicerie. Le spectacle est en deux parties et à l’entracte, de 20 minutes, les gens n’ont pas le choix de jaser entre eux. Cela recréé des liens dans la communauté. En plus, pour moi, c’est une excuse pour descendre dans la région et revoir ma gang. Il n’y a pas de vedettes ici, nous sommes tous sur le même pied. Ce n’est pas un trip individuel », ajoute encore Kevin.»

Les rénovations sont en cours présentement à l’église de Nouvelle.

Aux fêtes

Un pareil événement avait eu lieu au cours de la période des fêtes, événement qui avait permis d’amasser plus de 10 000 $.

Dans une note écrite sur les médias sociaux le lendemain, le président de la Fabrique de la paroisse de Nouvelle, M. Maurice Gagné écrit : « Merci à Kevin et ses amis(es) pour le merveilleux spectacle qui nous a permis d’amasser le montant de 8325.00 $. Merci à tous nos visiteurs. »

Présent au spectacle, M. Gagné a aussi souligné la participation des paroissiens de Nouvelle : « À partir de nos aînés et de nos bébés, c’est un bel après-midi familial pour tous. J’espère que tout le monde a du plaisir et que tout le monde s’amuse. En mon nom personnel et ceux des membres de la Fabrique, j’aimerais remercier encore une fois Kevin pour son temps et sa grande participation. J’aimerais aussi remercier tous les artistes qui ont bien voulu nous faire de belles chansons et mettre de la gaieté dans le cœur à ce temps-ci du printemps. »