La production en hausse chez Ciment McInnis

La production en hausse chez Ciment McInnis

Crédit photo : Ciment McInnis

Selon le rapport du Comité de suivi de Ciment McInnis, la production est en constante hausse.

Selon ce comité qui a tenu sa première rencontre récemment « la direction assure que le niveau de production ne cesse d’augmenter pour atteindre son rythme de croisière. »

Le Comité précise aussi que le début de l’année a été consacré à « ajuster chacun des équipements pour assurer leur fonctionnement optimal. Entre autres, des mesures ont dû être mises en place pour s’ajuster au gel qu’entraînent les températures hivernales. Au début de mars, CMI a réalisé des records de production de clinker en une semaine. Les silos ont été remplis et plusieurs bateaux chargés ont quitté le terminal pour la livraison aux clients », précise le Comité.

Emploi

Au chapitre de l’emploi, Ciment McInnis devra embaucher encore une quinzaine de travailleurs permanents. « Les travailleurs de la région devraient avoir l’expérience requise pour pourvoir ces postes. Actuellement, le complexe industriel formé de l’usine, de la carrière et du terminal emploie 102 personnes. Le nombre devrait atteindre 118. »

Rappelons que la démarche de syndicalisation suit son cours. CMI précise qu’elle « entend établir un climat de collaboration avec le syndicat comme elle l’a fait depuis le début en instaurant de bonnes pratiques en relations de travail. »

Il y a quelques semaines, on parlait de la construction par la Société de chemin de fer de la Gaspésie d’un second poste de transbordement pour le ciment à Nouvelle. Il s’ajoutera à celui de New Richmond.

Cette construction est rendue nécessaire en raison de la limitation de Transport Québec qui impose une limite de 10 wagons lourds par semaine sur les ponts traversant la rivière Cascapédia.

D’ailleurs, à ce sujet, la Société du chemin de fer mandatera des experts pour évaluer plus en détail l’état de ces ponts.

Mentionnons que la préfète de la MRC du Rocher-Percé, Mme Nadia Minassian, désire fortement créer un pôle de technologie verte. « Ciment McInnis est un projet structurant pour la région, mais celle-ci doit prendre le leadership et devenir l’initiatrice des projets qui permettront le développement économique, notamment dans le domaine de la valorisation ou de la transformation des GES. Elle souhaite que la Gaspésie devienne une région modèle à cet égard et compte sur la collaboration de CMI dans la réalisation de ce projet ambitieux », ajoute le Comité de suivi de Ciment McInnis.