Manifestation pour le quai

Manifestation pour le quai

Une centaine de personnes se sont mobilisées pour manifester en faveur du projet de quai à Carleton-sur-Mer.

INFRASTRUCTURES. Une centaine de personnes ont participé à une manifestation visant à dénoncer l’attitude du gouvernement fédéral dans la réalisation du projet du quai de Carleton-sur-Mer.

L’idée de la manifestation est venue des pêcheurs commerciaux qui, devant la possibilité que l’utilisation difficile du quai puisse se prolonger jusqu’à trois ans. « Le dossier avançait moins bien, et on nous a dit qu’on en aurait peut-être encore pour trois ans. Ça ne peut pas continuer comme ça, il faut que ça avance. Présentement, le nombre de pêcheurs augmente, Transport Canada a fermé une partie du quai ce qui a enlevé des places. C’est une situation vivable pour une saison de pêche, mais pas trois », indique Éric Bujold, président de l’administration portuaire de Carleton-sur-Mer et aquaculteur.

Citoyens, élus, entrepreneurs touristiques, pêcheurs commerciaux ou de maquereaux, plaisanciers étaient de la partie, malgré la pluie battante, et ont marché depuis le quai jusqu’au bureau de circonscription du député fédéral Rémi Massé, qui était lui aussi de la marche. « Je me suis engagé à m’assurer que notre région puisse se développer avec des infrastructures de qualité. Je pensais bien, au cours des derniers mois, que nous avions avancé suffisamment avec ce projet important, mais malheureusement au cours des dernières semaines, il y a eu quelque chose qui a accroché », mentionne celui-ci, qui s’est assis avec les chefs de cabinet des ministères concernés pour faire avancer le projet. Les discussions ont donc repris la semaine dernière et M. Massé a laissé miroiter que des bonnes nouvelles pourraient être annoncées au cours des prochaines semaines.

« Oui, on a recommencé les discussions avec le gouvernement, mais on n’a pas eu de nouvelles cette semaine pour annuler la manifestation. Peut-être dans les semaines à venir, on espère pouvoir annoncer quelque chose, mais on n’a rien sur la table encore. Ça fait trop longtemps que je suis dans le dossier pour promettre quoi que ce soit », explique Steven Parent, conseiller municipal chargé du dossier du quai.

L’enjeu est maintenant de travailler à inclure le brise-lames dans le projet, parce que la Ville se retirera en l’absence d’une telle infrastructure. « S’il n’y a plus de brise-lames, on n’a plus de projet. On veut travailler avec tous les ministères pour avoir un brise-lames, pour avoir un projet qui est structurant pour les années à venir », ajoute M. Parent.