Lettre ouverte à Philippe Couillard

Lettre ouverte à Philippe Couillard

Monsieur le premier ministre,

Suite à des années de compressions sauvages, au cours desquelles la qualité de vie de nos aînés, de nos étudiants, et des citoyens en général a été mise à dure épreuve, voilà que vous vous comportez comme le Père Noël, en distribuant des cadeaux pré-électoraux, à gauche et à droite, sous le regard impassible de la population québécoise.

Pire encore, monsieur Couillard, vous avez adopté un projet de loi sur la neutralité religieuse de l’État qui ne règle rien à la situation tendue entre les Québécois et la communauté musulmane du Québec.

Comment expliquer qu’en l’an 2000, le projet de loi 118, mettant fin à l’organisation du système scolaire en fonction des religions, ne soit pas suivi, et que les éducatrices et enseignantes musulmanes aient le droit de porter le voile islamique, symbole de leur foi, alors que le symbole des chrétiens, le crucifix, n’ait pas droit à la même autorisation ?

Le mécontentement des Québécois est grand, monsieur le premier ministre, voire même immense, et vos jours sont désormais comptés à la tête de notre nation. Vous avez oublié que la colère d’un peuple est tout ce qui lui reste pour exprimer son désarroi face à un gouvernement qui l’ignore totalement dans ses revendications les plus légitimes.

Augustin Réhel

Percé