L’économie se porte bien dans la Baie-des-Chaleurs

L’économie se porte bien dans la Baie-des-Chaleurs

Le directeur général de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs, M. Maurice Quesnel.

Crédit photo : Photo courtoisie

Après une légère accalmie économique en 2016, les affaires ont repris de la vigueur dans la Baie-des-Chaleurs en 2017.

Selon le directeur général de la Chambre de commerce Baie-des-Chaleurs, M. Maurice Quesnel, l’année 2017 s’est bien déroulée pour les entreprises de la région.

« En général, ça va très bien. Le taux de chômage a diminué un peu, il y a plus de gens au travail, donc plus de monde qui dépense. En 2017 jusqu’à date, je trouve ça positif. Nous n’avons pas de crise présentement. »

Le directeur général parle de 2016, comme d’une année de ralentissements « où des commerçants ont eu plus de difficultés. Il y a des entreprises qui ont fait des mises à pied. Cette année, bien au contraire, ils ont engagé du personnel. »

Globalement, M. Quesnel analyse la situation en disant qu’au point de vue économique, « ça va quand même assez bien. Les emplois sont là, les entreprises sont encore là, il y a de la création d’emplois, mais il y a une pénurie de main-d’œuvre! »

Main-d’oeuvre

Selon ce dernier, le manque de main-d’œuvre qualifiée semble être le plus grand défi pour nos entreprises. « Nous avons formé un comité ici à la Chambre de commerce sur la main d’œuvre. Nous avons des rencontres de prévues au cours des prochains jours et prochaines semaines avec plusieurs organismes, comme avec les gens de la Stratégie d’établissement durable des personnes en Gaspésie (SED). Nous nous sommes penchés sur cette problématique parce qu’il y a des membres qui nous ont avoué avoir de sérieux problèmes de main-d’œuvre dans leur entreprise »

Dans son analyse, Maurice Quesnel évoque aussi tout le dossier du transfert d’entreprises qui peut être très difficile dans certains cas. « Il y a eu de beaux transferts, mais dans d’autres cas, des entrepreneurs n’ont pas pensé à la relève. Ça fait des années que nous en parlons et nous nous en allons vers ça. Dans les 10 prochaines années, en s’entend là-dessus, ce sera presque la moitié des entreprises qui auront besoin de relève… »

Un fonds pour la relève

En collaboration avec les autres Chambres de la Gaspésie, la Chambre de Baie-des-Chaleurs met sur pied présentement un fonds d’investissement pour la relève d’entreprises pour la Gaspésie et les Îles-de-la-Madeleine. Une somme de 250 000 $ est déjà garantie par le Fonds des régions de Desjardins et une autre somme similaire devrait être annoncée en mars prochain, souhaite Maurice Quesnel.

« Ce sera dans le même principe que le Prêt à entreprendre. Le Fonds d’investissement servira pour des mises de fonds avant tout. Plusieurs jeunes entrepreneurs qui veulent prendre la relève manque souvent fois de somme de 20 000 $ ou 30 000 $ pour la mise de fonds, c’est là que nous interviendrons. »