Jean-Guy Poirier tirera sa révérence

Jean-Guy Poirier tirera sa révérence

Jean-Guy Poirier.

Crédit photo : L’Écho de la Baie – Frédéric Durand

MUNICIPAL. Après 40 ans à la tête de la Municipalité de Saint-Siméon, et 37 comme préfet de la MRC, Jean-Guy Poirier a pris la décision de ne pas se représenter à la prochaine élection municipale.

Pendant toutes ces années, M. Poirier a été élu sans opposition. Il dit quitter avec la satisfaction du travail accompli. « J’ai réfléchi sérieusement à la question. Ça n’a pas été une décision facile à prendre. C’est tout un challenge de travailler dans le monde municipal, mais on rencontre des gens intéressants, on travaille sur des dossiers importants », commente-t-il.

Avec son départ, il quittera aussi ses fonctions auprès de plusieurs comités provinciaux, dans les domaines de l’aménagement du territoire, de la taxe sur l’essence, notamment. Selon lui, le départ de ces fonctions pourrait affecter la région. « Pour être nommé à ces postes, il faut beaucoup de travail, de temps, de reconnaissance, et il y a une certaine compétition entre les régions pour y arriver. Ça pourrait pénaliser la région parce que ça pourrait prendre un certain temps avant que d’autres personnes puissent occuper ces postes », explique-t-il.

Jean-Guy Poirier ne peut pas choisir son plus grand accomplissement. « Ça s’est fait de façon graduelle depuis 1977. Il y a beaucoup de choses qu’on a faites en 40 ans : des équipements de loisirs, des équipements de voirie, paver des routes qui ne l’étaient pas, la salle communautaire…, énumère-t-il. Tout ça s’est fait avec une équipe, j’ai toujours eu de bons conseillers, et ça m’a permis d’accomplir les objectifs que je m’étais fixé, dont le dernier est le parc résidentiel qui est en train de se construire. »

Selon le maire, certains des conseillers actuels seraient intéressés à prendre la relève. Qu’est-ce qui attend son successeur ? « Il pourra continuer ce qui est commencé. Comme des conseillers sont intéressés, ça donne une facilité. Ça donne une bonne idée quand tu es déjà assis à la table du conseil, dit-il. Les difficultés existent pour tous les élus actuellement, on ne sait pas sur quel pied danser avec le gouvernement, avec les règlements qui changent. »

Le maire sortant pense maintenant à prendre du temps pour lui et sa famille. « J’ai toujours été bricoleur, j’aime la charpenterie, la menuiserie, la plomberie. Je ne suis pas le genre à ne rien faire. Je suis sûr que je vais trouver de quoi m’occuper », conclut-il.

« La Municipalité de Saint-Siméon le remercie pour son dévouement et son implication continuelle durant ces 40 dernières années. Sa générosité, sa disponibilité et ses compétences en de multiples circonstances ne sont que quelques exemples de son apport. Ce fut un immense privilège de travailler avec lui. La Municipalité lui souhaite de profiter pleinement des moments heureux à venir en famille », mentionne la directrice générale Nathalie Arsenault.