Itin’ERE: éducation, environnement, réflexion s’arrêtera dans la Baie-des-Chaleurs

Itin’ERE: éducation, environnement, réflexion s’arrêtera dans la Baie-des-Chaleurs

L’activité se déroule en deux temps.

Crédit photo : Courtoisie

Éducation, environnement et pensée critique: trois éléments compatibles avec Itin’ERE! Cet atelier d’éducation relative à l’environnement (ERE), une initiative étudiante sherbrookoise, se déplace cet hiver pour rencontrer les élèves du primaire un peu partout au Québec.

Qu’est-ce que Itin’ere ?

Rémi Proteau et Vincent Boisclair, étudiants en environnement, ont fondé Itin’ERE. Cette initiative pour but d’amorcer une réflexion critique sur la place de l’environnement dans la société. L’atelier est offert bénévolement aux élèves de cinquième et sixième année du primaire. Les animateurs acceptent tout de même les contributions volontaires pour les encourager.

Un atelier “itinérant”

Dans la volonté d’offrir l’atelier dans des régions qui n’ont souvent pas accès à ce genre d’initiative, Itin’ERE se déplace un peu partout à travers la province.

Régions visitées à ce jour: Capitale-Nationale, Chaudière-Appalache, Estrie, Montréal, Lanaudière, Mauricie, Bas-Saint-Laurent et Gaspésie. Fin de la tournée québécoise le 20 avril 2018 dans la Baie-des-Chaleurs.

Déroulement d’un atelier

L’activité se déroule en deux temps

Première période: Les élèves créent leur cour de récréation de rêve tout en incarnant différents personnages. Certains personnages utilisent la nature, d’autres souhaitent lui donner une voix. Les élèves sont amenés à définir ce qu’est la nature.

Deuxième période: Les élèves jouent des parties d’improvisation sur thématiques liées à la nature et choisies par eux. Les improvisations mènent à trouver des solutions aux enjeux environnementaux ciblés par les élèves.

L’idée derrière le projet

Les instigateurs souhaitent démocratiser l’éducation relative à l’environnement et à la pensée critique en plus de dynamiser le cours d’éthique et culture religieuse. Selon eux, l’enjeu majeur qu’est l’environnement est avant tout une question de valeurs. À travers un jeu, Itin’ERE offre un espace de réflexion sur ce qui est important pour les élèves. Ces outils leur permettront de réfléchir sur leur rôle comme citoyens et d’orienter leur volonté d’action.

« La réflexion qu’on souhaite susciter chez les élèves, c’est « est-ce que la nature c’est important pour moi? » et, peu importe leur réponse, ce qui nous intéresse c’est le « pourquoi? », explique Vincent Boisclair, cofondateur d’Itin’ERE.

« On ne veut pas arriver avec une pensée unique toute faite, on veut vraiment que les élèves apprennent à se poser des questions pour savoir comment passer à l’action par la suite », ajoute Rémi Proteau, cofondateur d’Itin’ERE.