Le film de Heather Condo sera vu à travers le monde

Le film de Heather Condo sera vu à travers le monde

"My Father’s Tools" présente le conjoint de Mme Condo, Stephen Jerome, qui fabrique des paniers à la manière ancestrale mi’gmaq.

Crédit photo : Heather Condo – Image du film

CINÉMA. La plateforme internationale Vimeo a sélectionné le court métrage My Father’s Tools de Heather Condo en tant que premier Staff Pick Premiere autochtone de son histoire.

Ce premier film de la réalisatrice de Gesgapegiag, réalisé en 2016 grâce au studio Wapikoni Mobile, présente le conjoint de Mme Condo, Stephen Jerome, qui fabrique des paniers à la manière ancestrale mi’gmaq. Depuis sa réalisation, il a été vu dans quelque 50 festivals de cinéma à travers le monde, dont le festival Sundance, puis à Cannes, Berlin, Seattle, et bien d’autres.

Cette sélection par la plateforme Vimeo pourrait représenter des millions de vues pour le court-métrage, selon Magenta Baribeau, agente aux communications et médias sociaux du Wapikoni. En effet, la chaîne Staff Pick Premiere a été lancée l’an dernier par le géant du partage de vidéos. Elle divertit des millions de spectateurs dans 150 pays chaque mois.

« C’est un peu fou. C’est incroyable que le film reprenne vie encore une fois », commente Heather Condo. Celle-ci aimerait réaliser un second film et a entrepris des discussions avec une compagnie de production pour présenter ses idées, mais il n’y a toujours pas de développement en ce sens.

« Mon oncle John fabriquait des paniers et j’en étais très fière. Enfant, j’ai quitté ma communauté pour aller vivre dans un milieu essentiellement blanc au Massachusetts. J’amenais toujours ses paniers avec moi à l’école pour les montrer à mes camarades de classe qui riaient de moi. Mais je ne laissais pas leurs commentaires m’atteindre. J’étais très fière d’être autochtone. Quand j’ai rencontré Stephen, j’ai compris que faire des paniers était un travail de moine extrêmement physique. Il est le dernier de la région à fabriquer des paniers de ce genre en frêne noir. C’est donc très important de documenter son travail avant qu’il ne disparaisse à tout jamais », raconte-t-elle.

Heather Condo est née à Maria en 1971. Ayant été adoptée, elle est partie vivre au Massachusetts où elle a grandi. En 2005, elle est retournée dans la communauté mi’gmaq de Gesgapegiag auprès de sa famille. Son fils Zachary Greenleaf réalise également des courts métrages avec le Wapikoni. C’est lui qui a encouragé sa mère à faire ce premier film.

Le film peut être vu au www.vimeo.com/channels/premieres/244882764.