L’enquête préliminaire du présumé meurtrier a débuté ce matin

Meurtre de Sonia Raymond

Frédéric Durand frederic.durand@tc.tc Publié le 31 août 2015

Me Marcel Guérin défend Réal Savoie, suspecté du meurtre de Sonia Raymond survenu le 27 juillet 1996.

©TC Media - Archives

JUSTICE. L’enquête préliminaire du procès de Réal Savoie, qui est accusé du meurtre de Sonia Raymond survenu le 27 juillet 1996, a débuté ce matin au Palais de justice de New Carlisle.

Cette étape du procès devrait durer quelques jours encore, alors que la Couronne et la défense présentent leurs témoins et contre-interrogent ceux de la partie adverse. Au total, ce sont une dizaine de témoins que la Couronne présentera cette semaine devant la juge Janick Poirier. L’avocat de la défense, M<V>e<V> Marcel Guérin, présentera ensuite les siens.

Pour cette première journée d’audience, la Couronne a, entre autres, présenté les enquêteurs de la Sûreté du Québec qui ont pris part à l’enquête ainsi que la personne ayant découvert le corps de la victime en 1996.

À cause d’une ordonnance de non-publication, il n’est pas possible de parler du contenu de l’audience, à laquelle ont assisté une vingtaine de personnes. L’accusé était présent, et a assisté stoïquement aux procédures.

Faits

Le 27 juillet 1996, le corps de Sonia Raymond était retrouvé sans vie sur le banc de Maria, à quelques mètres de la route 132. La femme de 32 ans originaire de Causapscal se retrouvait dans la région pour assister à un mariage.

Réal Savoie, originaire de Saint-Omer, a été arrêté le 16 avril 2014 dans la région de Montréal, à la suite d’une opération dite Mr Big, par laquelle des policiers sous couverture tentent d’obtenir des aveux d’un suspect.

Le Palais de justice de New Carlisle.

©TC Media - Archives

En manchette

Piscine Bruce-Ritchie : suspension du tarif « non-résident »

INFRASTRUCTURES. La Ville de New Richmond annonce la suspension du tarif « non-résident » à la piscine Bruce-Ritchie, après l’adoption par les municipalités de Maria et de Carleton-sur-Mer, d’une résolution démontrant leur ouverture à convenir d’une entente.

L’enquête préliminaire du présumé meurtrier a débuté ce matin

Meurtre de Sonia Raymond

Frédéric Durand frederic.durand@tc.tc Publié le 31 août 2015

Me Marcel Guérin défend Réal Savoie, suspecté du meurtre de Sonia Raymond survenu le 27 juillet 1996.

©TC Media - Archives


JUSTICE. L’enquête préliminaire du procès de Réal Savoie, qui est accusé du meurtre de Sonia Raymond survenu le 27 juillet 1996, a débuté ce matin au Palais de justice de New Carlisle.

Cette étape du procès devrait durer quelques jours encore, alors que la Couronne et la défense présentent leurs témoins et contre-interrogent ceux de la partie adverse. Au total, ce sont une dizaine de témoins que la Couronne présentera cette semaine devant la juge Janick Poirier. L’avocat de la défense, M<V>e<V> Marcel Guérin, présentera ensuite les siens.

Pour cette première journée d’audience, la Couronne a, entre autres, présenté les enquêteurs de la Sûreté du Québec qui ont pris part à l’enquête ainsi que la personne ayant découvert le corps de la victime en 1996.

À cause d’une ordonnance de non-publication, il n’est pas possible de parler du contenu de l’audience, à laquelle ont assisté une vingtaine de personnes. L’accusé était présent, et a assisté stoïquement aux procédures.

Faits

Le 27 juillet 1996, le corps de Sonia Raymond était retrouvé sans vie sur le banc de Maria, à quelques mètres de la route 132. La femme de 32 ans originaire de Causapscal se retrouvait dans la région pour assister à un mariage.

Réal Savoie, originaire de Saint-Omer, a été arrêté le 16 avril 2014 dans la région de Montréal, à la suite d’une opération dite Mr Big, par laquelle des policiers sous couverture tentent d’obtenir des aveux d’un suspect.

Le Palais de justice de New Carlisle.

©TC Media - Archives