Étude en cours au Ministère : que mange le bar rayé en rivière?

Étude en cours au Ministère : que mange le bar rayé en rivière?

Crédit photo : Jim Levison

Une question que plusieurs se posent : est-ce que le bar rayé se nourrit de saumoneaux en dévalaison ? (descente des poissons migrateurs vers l’aval d’un cours d’eau)

En cette période de l’année, les jeunes saumoneaux de la rivière Ouelle sont en dévalaison vers le milieu marin. Les deux espèces sont donc susceptibles de se croiser durant quelques semaines, au printemps.

Capture d’un bar rayé au filet maillant. Photo : Anne-Marie Pelletier, MFFP

Afin d’étudier la diète des bars rayés qui fréquentent cette rivière, une équipe de la Direction de la gestion de la faune du Bas-Saint-Laurent réalise présentement des travaux sur le terrain. La méthode utilisée pour connaître leur diète est celle du lavage gastrique. Elle permet de ne pas blesser le poisson et de le remettre à l’eau vivant après les manipulations.

Anesthésie du poisson et prise d’écailles pour déterminer son âge. Photo : Anne-Marie Pelletier, MFFP

Une fois le bar rayé capturé, un lavement gastrique lui est administré, sous anesthésie, afin de récupérer le contenu de son estomac.

Le contenu gastrique est alors conservé et sera par la suite analysé en laboratoire, afin d’identifier toutes les proies ingurgitées. Le bar rayé est finalement relâché dans son milieu naturel, après les manipulations.

Lavement gastrique permettant de récupérer le contenu de l’estomac sans sacrifier le poisson. Photo : Anne-Marie Pelletier, MFFP

Selon les résultats préliminaires, il apparaît que le bar rayé fréquentant la rivière Ouelle en cette période de l’année se nourrit peu. Les analyses préliminaires des contenus stomacaux récupérés démontrent qu’il se nourrit d’éperlans arc-en-ciel, de petites crevettes, d’aloses savoureuses et d’épinoches, mais, pour le moment, on n’a trouvé aucune trace de jeunes saumons (saumoneaux en dévalaison). Les travaux sur la rivière Ouelle se poursuivront encore quelques jours.

Remise à l’eau du poisson une fois qu’il a retrouvé tous ses réflexes. Photo : Anne-Marie Pelletier, MFFP

Finalement, outre la rivière Ouelle, l’étude sur la diète du bar rayé dans les portions d’eau douce se déroulera dans dix autres rivières à saumon cet été. (Source: Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs – 5 juin 2018)