De la bonne impro à Carleton-sur-Mer

De la bonne impro à Carleton-sur-Mer

Neuf équipes ont participé à la première édition du « 250e Tournoi d’improvisation adulte de Carleton-sur-Mer, 1re édition ».

Crédit photo : Robert Dubé

SPECTACLES. Un tournoi d’improvisation s’est tenu à Carleton-sur-Mer dans le cadre des célébrations du 250e anniversaire : le « 250e Tournoi d’improvisation adulte de Carleton-sur-Mer, 1re édition ».

Organisé par les productions À tour de rôle, l’événement a rassemblé neuf équipes du Québec : Montréal, Québec, Châteauguay, Rimouski, Gaspé, Matane et l’équipe hôtesse de la Baie-des-Chaleurs. « Il y avait vraiment des beaux talents. Des équipes ont été formées par des ligues pour l’occasion, d’autres étaient habituées de jouer ensemble », explique Ghislain Gagnon, l’un des organisateurs de cette compétition amateur.

Le public a été au rendez-vous pour toute la durée de l’événement, où 17 matchs ont été disputés. « Il y a eu une belle assistance. Dans un tournoi, c’est pas la même chose qu’avec des matchs ponctuels, il y a moins de monde en même temps. Mais les joueurs ont apprécié parce qu’il y avait toujours du public. C’était vraiment trippant », ajoute M. Gagnon.

La cinquantaine d’improvisateurs présents n’ont eu que des bons mots pour cette première édition. « Les équipes ont vraiment trippé, ils ont découvert l’accueil et l’hospitalité gaspésiens, et les attractions de la région. Ça a été un succès sur toute la ligne », note Ghislain Gagnon.

La Moule salée, ultime prix du tournoi, a été remportée par l’équipe Les cinq doigts de la main de Rimouski, dont le joueur Xavier Lacroix a remporté le trophée de Joueur du tournoi. Les Rimouskois ont vaincu en finale les Petites bouchées de Montréal, dont la joueuse Sabrina Connell a été choisie Joueuse du tournoi. Enfin, le trophée de l’Équipe sympathique a été octroyé à Club Tupperware de Québec.

Rien n’a été décidé quant au retour possible de l’événement. « L’avenir nous le dira. Ce n’était pas l’objectif de le faire de façon récurrente, mais c’est unanime, les joueurs veulent revenir. Nous avons une équipe bien rodée, de bons bénévoles et un bon comité organisateur », ajoute l’organisateur.