La Caisse des Monts et Rivières veut fusionner avec La Vallée

La Caisse des Monts et Rivières veut fusionner avec La Vallée

La Caisse des Monts et Rivières représenterait environ 10 % du volume d’affaires de la nouvelle entité.

Crédit photo : L’Écho de la Baie – Frédéric Durand

FINANCES. La Caisse Desjardins des Monts et Rivières a tenu une assemblée d’information, le 24 août, en prévision d’un possible regroupement avec la Caisse Vallée de la Matapédia.

La présidente du conseil d’administration, Nicole Lagacé, a présenté les avantages du regroupement. Parmi les préoccupations soulevées par les membres lors de la soirée, on note principalement la crainte de voir fermer le dernier point de service de la Caisse sur les Plateaux. « Au sein de la nouvelle caisse, le point de service serait le troisième plus important sur les huit, en termes du volume d’affaires. Ça viendrait donc solidifier la longévité du point de service », souligne la directrice générale, Jacqueline Wells.

Depuis deux ans, le conseil d’administration étudiait différentes options pour améliorer la santé financière de la Caisse, et s’est arrêté sur celui-ci comme étant le plus porteur. « Ça ferait diminuer les coûts d’exploitation de façon importante, entre autre en éliminant le salaire de la direction générale, mais aussi d’autres dépenses d’une caisse autonome qui seraient abolies. Nous avons aussi 22 millions de dollars dans des dépôts à terme qu’on ne peut pas prêter parce qu’il n’y a pas assez de développement sur notre territoire. Avec le plus grand territoire, il y aura plus d’investisseurs potentiels, et les prêts permettraient de générer des revenus supplémentaires », explique la directrice générale. La Caisse des Monts et Rivières représenterait environ 10 % du volume d’affaires de la nouvelle entité.

Un avis de convocation a été envoyé aux membres pour les inviter à l’assemblée générale extraordinaire qui se tiendra le 7 septembre à 19 h, à l’école des Deux-Rivières de Matapédia, où ils pourront voter sur le projet proposé.

Rappelons qu’en juin 2013, la Caisse des Monts et Rivières avait suscité la controverse en fermant trois points de service sur les Plateaux, ne conservant que celui de Matapédia, afin de régler ses difficultés financières. Cette mesure a porté fruit, puisque la Caisse a retrouvé la rentabilité, au 31 décembre 2016, avec un excédent d’opération.