Sections

Pont de la Cascapédia : réouverture prévue en juin 2018


Publié le 12 juillet 2017

Le pont de la rivière Cascapédia a été fermé le 8 mai.

©Frédéric Durand

INFRASTRUCTURES. Le ministère des Transports du Québec (MTQ) a présenté l’état d’avancement des travaux du pont de la rivière Cascapédia.

Fermé le 8 mai en raison de dommages causés par les importantes crues, le pont de la Cascapédia est une infrastructure cruciale pour la circulation routière dans la Baie-des-Chaleurs.

Depuis le 9 mai, le ministère a fait le suivi de la stabilité de la pile endommagée et de la structure qu’elle supporte, a complété l’analyse hydraulique de la rivière, dont le lit est variable, a fait la conception des protections contre l’affouillement des piles, réalisé les plans d’arpentage pour la conception des approches du pont et fait des forages pour déterminer la nature des sols et la profondeur du roc.

Selon le MTQ, des ingénieurs dédiés à ce dossier sont à pied d’œuvre, à Québec, Gaspé et Rimouski. Les plans et devis seraient prêts à 90 %, le rapport final de l’étude géotechnique devrait être prêt d’ici au début de la semaine prochaine. Il est en voie d’acquérir les permis nécessaires à la réalisation des travaux, qui devraient coûter entre 5 et 10 M$.

Le ministère devrait aller en appel d’offres du 7 au 28 août, et octroyer le contrat autour de la mi-septembre. Les travaux devraient se dérouler de septembre 2017 à mai 2018, et les travaux de finition, soit le pavage, se faire ultérieurement, de la mi-juin à la mi-juillet.

« Ce sont des travaux majeurs qui doivent être faits, et on travaille en accéléré. On vise un appel d’offres le plus tôt possible », indique le directeur général du Bas-Saint-Laurent-Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine du ministère des Transports, Yves Berger.

Travaux

Pour la réalisation des travaux, on construira d’abord une jetée pour accéder à la pile, puis on sécurisera les deux tabliers qu’elle supporte avant de les démolir, puis de démolir la pile. Une nouvelle pile sera construite, similaire à celle-ci, puis deux tabliers.

En parallèle, des travaux de consolidation des autres piles seront effectués : on construira une jetée, battra une pale-planche en acier et injectera du béton. Le lit de la rivière devra ensuite être reconstitué.

Au niveau routier, les travaux de réaménagement du détour actuel sont terminés. À partir de septembre, un second détour sera aménagé via les routes Patrickton et Gallagher, ce qui permettra au trafic en transit de rouler sur un des chemins dans une direction et sur l’autre chemin dans l’autre direction, afin de diminuer la pression sur la route MacKay. « Présentement, MacKay est sécuritaire, mais on veut diminuer la pression. Il faudra passer un hiver avec ces routes », note M. Berger. Pour le réaménagement des routes de contournement, la facture s’élèvera au final à près de 3 M$.