Moins de neige et moins de froid

Frédéric Durand frederic.durand@tc.tc Publié le 1 décembre 2015

MétéoMédia a présenté son aperçu de la saison hivernale 2015-2016. Pour le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, les prédictions du diffuseur ne feront pas plaisir aux amateurs de sports de glisse.

©depositphotos.com/Hydromet

MÉTÉO. MétéoMédia a présenté son aperçu de la saison hivernale 2015-2016. Pour le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, les prédictions du diffuseur ne feront pas plaisir aux amateurs de sports de glisse.

À l’instar de l’automne qui s’achève, les températures de décembre devraient être au-dessus des normales, et les précipitations moins importantes. « On pense qu’il y aura peu de bordées en décembre, mais on se reprendra en janvier et février, où nous serons plus près des normales », indique André Monette, météorologue à MétéoMédia.

Au chapitre de la température, il devrait y avoir une cassure vers la mi-janvier, où le mercure devrait se rapprocher des normales, pour être légèrement en-dessous de celles-ci en février. « Il n’y aura pas de températures aussi froide qu’en février dernier, qui s’est terminé 6°C sous les normales », ajoute André Monette. Les moyennes pour les deux régions se situent autour de -10°C.

Précipitations

Puisque les températures s’annoncent plus douces qu’à l’habitude, les précipitations pourraient être plus diverses. Les épisodes de verglas pourraient ainsi être plus nombreux, passant d’une dizaine à une douzaine, sans pour autant que les quantités soient plus importantes.

Seule différence potentielle entre le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, cette dernière pourrait recevoir davantage de neige, en raison de la proximité avec les Maritimes où les précipitations devraient être plus abondantes.

Pour les amateurs de sports de glisse, ils devront vraisemblablement patienter. « Ils pourront se reprendre en janvier et février, où le nombre de bordées sera plus accru, près des normales », note le météorologue. Toutefois, le diffuseur prévoit un printemps plus hâtif, qui mettra un terme à la saison des sports d’hiver.

Un Noël blanc?

« Il y a plus de chances d’en avoir un que de ne pas en avoir, mais ça pourrait être par la peau des fesses. Ce ne sera probablement pas un tapis imposant », indique M. Monette. En moyenne, 97 % des hivers en Gaspésie et 92 % au Bas-Saint-Laurent sont blancs. Les derniers Noëls verts remontent respectivement à 2001 et 2006 pour Gaspé et Rimouski.

En manchette

Moins de neige et moins de froid

Frédéric Durand frederic.durand@tc.tc Publié le 1 décembre 2015

MétéoMédia a présenté son aperçu de la saison hivernale 2015-2016. Pour le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, les prédictions du diffuseur ne feront pas plaisir aux amateurs de sports de glisse.

©depositphotos.com/Hydromet


MÉTÉO. MétéoMédia a présenté son aperçu de la saison hivernale 2015-2016. Pour le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, les prédictions du diffuseur ne feront pas plaisir aux amateurs de sports de glisse.

À l’instar de l’automne qui s’achève, les températures de décembre devraient être au-dessus des normales, et les précipitations moins importantes. « On pense qu’il y aura peu de bordées en décembre, mais on se reprendra en janvier et février, où nous serons plus près des normales », indique André Monette, météorologue à MétéoMédia.

Au chapitre de la température, il devrait y avoir une cassure vers la mi-janvier, où le mercure devrait se rapprocher des normales, pour être légèrement en-dessous de celles-ci en février. « Il n’y aura pas de températures aussi froide qu’en février dernier, qui s’est terminé 6°C sous les normales », ajoute André Monette. Les moyennes pour les deux régions se situent autour de -10°C.

Précipitations

Puisque les températures s’annoncent plus douces qu’à l’habitude, les précipitations pourraient être plus diverses. Les épisodes de verglas pourraient ainsi être plus nombreux, passant d’une dizaine à une douzaine, sans pour autant que les quantités soient plus importantes.

Seule différence potentielle entre le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie, cette dernière pourrait recevoir davantage de neige, en raison de la proximité avec les Maritimes où les précipitations devraient être plus abondantes.

Pour les amateurs de sports de glisse, ils devront vraisemblablement patienter. « Ils pourront se reprendre en janvier et février, où le nombre de bordées sera plus accru, près des normales », note le météorologue. Toutefois, le diffuseur prévoit un printemps plus hâtif, qui mettra un terme à la saison des sports d’hiver.

Un Noël blanc?

« Il y a plus de chances d’en avoir un que de ne pas en avoir, mais ça pourrait être par la peau des fesses. Ce ne sera probablement pas un tapis imposant », indique M. Monette. En moyenne, 97 % des hivers en Gaspésie et 92 % au Bas-Saint-Laurent sont blancs. Les derniers Noëls verts remontent respectivement à 2001 et 2006 pour Gaspé et Rimouski.