Sections

Tournée en Gaspésie : Lisée promet une déconcentration des pouvoirs


Publié le 28 juin 2017

Le député de Bonaventure, Sylvain Roy, et le chef du PQ, Jean-François Lisée.

©Frédéric Durand

POLITIQUE. Le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, était de passage dans le comté de Bonaventure, cette semaine, où il a rencontré des élus et divers intervenants socio-économiques.

« J’ai vu des Gaspésiens qui se prennent en mains, qui innovent. C’est un décalage avec l’abandon des outils d’aide et des infrastructures de développement socio-économique », a noté d’emblée le chef péquiste, à qui nombre de personnes rencontrées ont signifié leur volonté d’avoir les outils pour se développer. Il ne prévoit pas recréer de structure telle que la Conférence régionale des élus, mais a mentionné la possible avenue d’octroyer ces budgets à une instance telle que la Table des préfets.

C’est ce à quoi il a d’ailleurs engagé son parti, advenant son accession au pouvoir lors des prochaines élections. « On veut rétablir les budgets de développement régional et local aux niveaux d’avant [le gouvernement libéral]. On veut mettre un cran d’arrêt à toutes les mesures de centralisation qui sont en cours, et faire une réflexion sur la déconcentration des services gouvernementaux », a-t-il promis.

Notamment dans le secteur de la santé, Jean-François Lisée voudra rapprocher les centres de décision des acteurs locaux. « Les acteurs locaux et régionaux doivent avoir le pouvoir de décider de leurs priorités, à partir des budgets alloués », a-t-il noté. Le projet Optilab serait d’ailleurs abrogé en région, selon le chef de l’opposition officielle. « Oui, c’est le genre de décision qu’on va renverser », a-t-il conclu.

M. Lisée a également mentionné qu’il appuyait Sylvain Roy dans sa volonté de se présenter aux prochaines élections provinciales.