Sections

Une boucherie à Caplan


Publié le 7 juillet 2017

Fernand Robichaud, devant son étal ouvert depuis jeudi.

©Frédéric Durand

AFFAIRES. Boucher de formation et possédant plus de 30 années d’expérience dans le domaine, le Caplinot Fernand Robichaud a choisi comme projet de retraite d’ouvrir sa boucherie, à même sa résidence.

L’entrée de la boucherie-charcuterie du Havre se trouve derrière la maison, au 426, boul. Perron Est, à Caplan. On peut opérer une boucherie dans sa résidence ? « Oui, j’ai tous les permis nécessaires. Il n’y a pas de lien entre le commerce et la résidence », indique M. Robichaud.

Selon lui, son commerce permet de combler une lacune dans la région, puisqu’il y a très peu de boucheries qui existent. « C’est un projet de retraite. Je me suis levé un matin, et j’ai voulu combler ce qui était un besoin dans la région pour les chasseurs, de débiter les orignaux et les chevreuils », explique-t-il. Puis, des gens lui ont suggéré d’ajouter à son offre des produits transformés, de la charcuterie, du prêt-à-manger.

Fernand Robichaud fait affaire avec un fournisseur local, et offre du bœuf, du poulet et du porc québécois. Il se dit ouvert à offrir des produis gaspésiens, s’il y a une demande. Sa spécialité est le beefsteak mariné.