Sections

PIB : La Gaspésie parmi les premiers de classe


Publié le 13 juillet 2017

Forte hausse de 47,9% du PIB pour les cultures agricoles et l’élevage en Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine entre 2014 et 2015.

©Photo Le Pharillon - Alain Lavoie

Il y a Montréal, puis la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Les deux régions arrivent en tête de lice pour la croissance de leur produit intérieur brut (PIB) par industrie, avec des hausses respectives de 4,2% et de 4,0% entre 2014 et 2015.

C'est ce que révèle aujourd'hui l'Institut de la statistique du Québec dans sa publication annuelle sur le sujet. En comparaison, pour la même période, la région administrative voisine du Bas-Saint-Laurent a connu une diminution de 1,6%. La Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine affiche également le plus fort taux de croissance annuel moyen (4,1%) entre 2007 et 2015, parmi toutes les régions administratives. Dans l'ensemble du Québec, la moyenne est de 2,7%.

Dans sa mise à jour, l'Institut de la statistique rappelle que l’économie de la région est orientée surtout vers le secteur des services, mais que les industries productrices de biens (36,9% du PIB) jouent ici un rôle plus important que dans l’ensemble du Québec (27,3% du PIB). Elle rappelle que l’agriculture, la foresterie, la pêche et la chasse ainsi que l’industrie de la construction sont particulièrement présentes et sont « des industries-clés pour la région. » Concrètement, à l’exception de la pêche, de la chasse et du piégeage (–5,4%), elles connaissent toutes une augmentation. Les cultures agricoles et l’élevage de 47,9%, les activités de soutien à l’agriculture et à la foresterie de 5,6% et la foresterie et l’exploitation forestière de 4,9%. Étrangement, malgré les bonnes saisons touristiques enregistrées dans les dernières années, l'année 2015 n'a pas été profitable dans l’industrie de l’hébergement et des services de restauration, avec une diminution de 18,9% comparativement à 2014.

Croissance annuelle du PIB des principales bases économiques, Gaspésie–Îles-de-la Madeleine, 2014 et 2015.

©Photo Institut de la statistique du Québec