Sections

Un fonds de 400 000$ pour l'innovation dans l'Est-du-Québec


Publié le 27 juin 2017

Le Fonds d’innovation soutiendra essentiellement les projets déposés par des entreprises faisant affaires avec l’un ou l’autre des CCTT de l'Est-du-Québec, dont Merinov.

©Photo Merinov

Les membres du Réseau des villes innovantes du Québec (RVIEQ), dont font notamment partie Gaspé, Carleton-sur-Mer et Sainte-Anne-des-Monts, se donnent le moyen de leurs ambitions avec la création d'un fonds de 400 000$ sur trois ans.

La somme servira de levier financier, de soutien pour la compétitivité des entreprises et de promotion pour faire mieux connaître les différentes expertises et recherches industrielles présentes sur le territoire. Un premier appel de projets se fera en septembre prochain. Un comité d’analyse formé de cinq experts en provenance de tout le territoire sera chargé d’analyser les demandes et de recommander leur acceptation.

Le Fonds d’innovation soutiendra essentiellement les projets déposés par des entreprises faisant affaires avec l’un ou l’autre des centres collégiaux de transfert technologique installés dans l’Est-du-Québec, comme par exemple le TechnoCentre éolien, le CIRADD ou encore Merinov.

Des discussions sont d'ailleurs actuellement en cours avec les autres partenaires municipaux de l’Est afin de bonifier les fonds disponibles et créer un levier financier encore plus important. L'enveloppe pourrait éventuellement doubler et passer à 800 000$. Les 11 villes participantes du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie sont pour l'instant invitées à contribuer à hauteur de 1$ par habitant par année. Outre les autre villes citées plus haut, Montmagny, La Pocatière, Rivière-du-Loup, Témiscouata, Rimouski, Mont-Joli, Matane et Amqui font partie du RVIEQ.