Actualités

Transport collectif en Gaspésie: au cours des prochaines semaines 0

Daniel Lamarre

Grâce au modèle conçu par et pour La Haute Gaspésie, d'ici un mois, la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine deviendra la première région de la province à bénéficier d'un service de transport collectif couvrant l'ensemble de son territoire.

«Il y a là de quoi être fiers!», a déclaré le député de Gaspé, George Mamelonet lors d'une réunion de l'association Libérale du comté de Matane à Sainte-Anne-des-Monts dimanche dernier. «Il faut être conscient qu'il y a des choses qui sont à faire sur tout le territoire, mais on ne peut pas tabler notre futur sur les difficultés. Il faut surtout motiver nos gens à être très positifs et à regarder vers des avenues plus prometteuses, des avenues qui permettraient d'être des exemples. En ce sens, le système de transport collectif mis au point depuis 2006 par La Haute Gaspésie est le premier service de transport en commun efficace, qui marche et qui se finance, au Québec et peut-être même au Canada! Cette réussite est colossale pour le développement rural où les communautés sont de faible densité de population. C'est une grande réalisation», a poursuivi le député de Gaspé en entrevue.

L'étalement du modèle haut gaspésien

La Conférence régionale des Élus (CRÉ) a entrepris l'étalement du modèle haut gaspésien et depuis quelques jours le transport collectif est en service sur le côté de la Gaspésie Sud. D'autre part, en visite dans la région, Robert Dutil a démontré un vif intérêt à implanter le modèle haut gaspésien en Beauce. George Mamelonet estime que cette réussite sert déjà d'exemple aux gens d'ici comme d'ailleurs pour démontrer que La Haute Gaspésie est capable de grandes réalisations.

Un accord unanime

Du côté de la CRÉ, on estime que le modèle haut gaspésien de transport collectif représente beaucoup d'avantages pour la région. «Le projet qui se développe depuis plus de six ans dans La Haute-Gaspésie va dorénavant générer annuellement 6,9 millions $ de retombées économiques sur la région, notamment en permettant l'accès au marché du travail à un bon nombre de personnes. D'ailleurs, plusieurs entreprises montrent beaucoup d'intérêt depuis quelque temps déjà pour le transport de leurs travailleurs. Le service sera aussi mis à bon escient pour bien d'autres domaines. Les projections sont de plus de 9000 usagers par année», affirme le directeur de la CRÉ, Gilbert Scantland.